Le 4 juin 2021–L’Université du Québec en Outaouais (UQO), le Cégep de l’Outaouais et le Cégep Heritage College profitent de la Journée mondiale de l’environnement, qui est le 5 juin, pour joindre leurs voix à celles de plusieurs autres établissements d’enseignement en signant la Lettre globale sur le climat des universités et institutions de l’éducation supérieure. Les trois établissements de l’Outaouais font maintenant partie de ce mouvement mondial qui met en lumière la situation d’urgence climatique et la nécessité d’un engagement réel et soutenu pour contrer les changements climatiques.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’UQO, le Cégep de l’Outaouais et le Cégep Heritage College s’engagent à devenir carboneutres

Gatineau Le 4 juin 2021L’Université du Québec en Outaouais (UQO), le Cégep de l’Outaouais et le Cégep Heritage College profitent de la Journée mondiale de l’environnement, qui est le 5 juin, pour joindre leurs voix à celles de plusieurs autres établissements d’enseignement en signant la Lettre globale sur le climat des universités et institutions de l’éducation supérieure. Les trois établissements de l’Outaouais font maintenant partie de ce mouvement mondial qui met en lumière la situation d’urgence climatique et la nécessité d’un engagement réel et soutenu pour contrer les changements climatiques.

En signant cette déclaration, l’UQO, le Cégep de l’Outaouais et le Cégep Heritage College, à l’instar des autres institutions d’enseignement signataires au Québec et à travers le monde, reconnaissent la nécessité d’un changement social pour lutter contre la menace croissante des changements climatiques en prenant trois engagements structurants :

  1. Atteindre la carboneutralité en 2050 au plus tard.

  2. Mobiliser davantage de ressources pour la recherche axée sur les mesures pour remédier aux changements climatiques et faciliter le développement de compétences.

  3. Accroître l’accès à l’éducation relative à l’environnement et au développement durable dans les programmes d’enseignement, sur les campus et dans les programmes de sensibilisation des communautés.

« La signature de cette déclaration affirme la volonté de l’UQO de diminuer son empreinte écologique et d’agir en tant qu’actrice de changement collectif, déclare Murielle Laberge, rectrice de l’UQO. En 2016, l’Université inscrivait le développement durable au cœur de ses priorités. Depuis, nous avons structuré notre démarche en adoptant une politique de développement durable, en créant un comité institutionnel et en embauchant une coordonnatrice. Plusieurs projets ont également vu le jour ou sont en cours de réalisation tels que le plan de gestion des déplacements qui permettra d’optimiser les déplacements durables de la communauté universitaire de Gatineau et de diminuer les émissions de GES, une initiative réalisée grâce au Fonds vert de la Ville de Gatineau. Nous travaillons actuellement sur un nouveau plan d’action visant à développer une culture écoresponsable au sein de notre communauté universitaire et à faire converger les forces vives de celle-ci vers l’atteinte de la carboneutralité. »

Pour le directeur général du Cégep de l’Outaouais, Frédéric Poulin, l’appui à Lettre globale sur le climat des universités et institutions de l’éducation supérieure est plus que symbolique. « Adhérer à cette déclaration officielle va bien au-delà que d'apposer une signature, dit-il. Cela nous permet de confirmer et poursuivre concrètement cet engagement face à cette urgence climatique. Nous mettons en commun nos initiatives, nos forces et nos expertises en matière d'environnement au profit d'un collectif qui s'est donné des objectifs clairs. »

Au Cégep Heritage College, le directeur général Gordon McIvor souligne quant à lui que son établissement prend conscience plus que jamais de l’importance de protéger l’environnement. « Le campus du Cégep Heritage College a pour toile de fond les 361 km carrés du parc de la Gatineau, affirme monsieur McIvor. Nous avons la chance d’étudier et de travailler sur un magnifique campus dans une région riche en forêts luxuriantes et en rivières. Notre environnement immédiat nous rend continuellement conscients de l’impact de la température sur l’environnement mondial. Nos étudiants et notre personnel continuent de promouvoir et d’adopter de nouvelles initiatives visant à minimiser notre empreinte écologique. Sur le plan pédagogique, l’écologisation est intégrée dans les programmes que nous proposons au Collège et sera développée à l’avenir. La participation à cette coalition avec les autres établissements d’enseignement postsecondaire de l’Outaouais n’est qu’une façon de nous assurer que nos efforts continuent de profiter à tous les habitants de l’ouest du Québec. »

Rappelons que la déclaration sur l’urgence climatique a pour but de créer une dynamique autour du passage à une économie décarbonée en prévision de la 26econférence annuelle de l’ONU sur le climat (COP26) lors de laquelle les pays participants devraient renforcer leur contribution à l’Accord de Paris. Les signataires de cette déclaration enverront un signal retentissant aux autres gouvernements indiquant que les entreprises, les villes et les établissements d’enseignement sont unis pour atteindre les objectifs de Paris et créer une économie plus inclusive et résiliente.

Ce mouvement mondial a été lancé par The Alliance for Sustainability Leadership in Education(EAUC), Second Nature et la Youth and Education Alliancedu Programme des Nations Unies pour l’environnement. Il regroupe désormais 71 réseaux d’établissement d’enseignement supérieur représentant 34 157 institutions sur 6 continents. En plus des institutions représentées par ces réseaux, 616 établissements d’enseignement supérieur, dont 12 universités québécoises, ont personnellement signé la déclaration.

Source:        

Gilles Mailloux,  Directeur, Direction des communications et du recrutement/UQO  819 595-3900 poste 3981 / 819 962-0845 cel

Simon Desjardins, Direction des communications et des affaires corporatives, Cégep de l’Outaouais 819 770-4012, poste 2254  819-743-6394 cel

Tamara Malashenko, Gérante – Marketing et communications – Cégep Heritage College (819) 208-4015

UQO, Cégep de l’Outaouais and Cégep Heritage College commit to becoming carbon neutral

Gatineau -- June 4, 2021 - Université du Québec en Outaouais (UQO), Cégep de l’Outaouais and Cégep Heritage College are taking advantage of World Environment Day, June 5, to join several other educational institutions in signing the Letter for Universities and Colleges. The three Outaouais institutions are now part of this global movement that focuses on the climate emergency and the need for a real and sustained commitment to address climate change.

By signing the declaration, UQO, Cégep de l’Outaouais and Cégep Heritage College – like other educational institutions in Quebec and around the world – recognize the need for social change to combat the growing threat of climate change by making three structural commitments:

  1. To become carbon neutral by 2050 at the latest
  2. To allocate more resources for research aiming to fight climate change and develop related skills
  3. To increase the availability of environmental and sustainability education in academic programs, on campuses and in community-awareness programs

 

“By signing this declaration, UQO affirms its desire to reduce its environmental footprint and to act as an agent of collective change,” stated Murielle Laberge, Rector of UQO. She added:

 

In 2016, the university made sustainable development central to its priorities. Since then, we have structured our approach by adopting a sustainable development policy, creating an institutional committee and hiring a coordinator. Several projects have also been or are being carried out, such as the travel management plan, which will optimize sustainable travel for Gatineau’s university community and reduce GHG emissions, an initiative made possible by Gatineau’s Green Fund. We are currently working on a new action plan to develop an eco-responsible culture within our university community and to bring together the driving forces of the community to achieve carbon neutrality.

For the Director General of Cégep de l’Outaouais, Frédéric Poulin, support for the Global Climate Letter for Universities and Colleges is more than symbolic:

Adherence to this official declaration goes far beyond signing it; it enables us to confirm and pursue our commitment to the climate emergency in a concrete way. We are pooling our environmental initiatives, forces and expertise for the benefit of a community that has set itself clear objectives.

At Cégep Heritage College, Director General Gordon McIvor says that his institution is more aware than ever of the importance of protecting the environment:

The Cégep Heritage College campus is set against the backdrop of the 361- square-kilometre Gatineau Park. We are fortunate to study and work on a magnificent campus surrounded by lush forests and rivers. Our immediate environment makes us continually aware of the impact of temperature on the global environment. Our students and staff continue to promote and adopt new initiatives to minimize our environmental footprint. From a pedagogical standpoint, greening (“ecologisation”) is integrated into the programs we offer at the College and will be developed in the future. Participating in this coalition with the other post-secondary institutions in the Outaouais is just one way to ensure that our efforts continue to benefit all residents of western Quebec.

The climate emergency declaration aims to create momentum around the shift to a decarbonized economy ahead of the 26th UN Climate Change Conference (COP26), where participating countries are expected to reinforce their contribution to the Paris Agreement. The signatories of this declaration will send governments a resounding signal that businesses, cities and educational institutions are united in meeting the Paris goals and creating a more inclusive and resilient economy.

This global movement was initiated by The Alliance for Sustainability Leadership in Education (EAUC), Second Nature, and the Youth and Education Alliance of the UN Environment Program. It now represents 71 networks of higher-education institutions spanning 34,157 institutions on six continents. In addition to the institutions represented by these networks, 616 higher-education institutions, including 12 Quebec universities, have signed the declaration on an individual basis.

 

 

Source:        

Gilles Mailloux, Director, Office of Communications and Recruitment UQO 819-595-3900 ext. 3981, 819-962-0845 (cell phone)

Simon Desjardins, Office of Communications and Corporate Affairs

Cégep de l’Outaouais 819-770-4012, ext. 2254, 819-743-6394 (cell phone)

Tamara Malashenko, Marketing and Communications Manager Cégep Heritage College           819-208-4015